Investir dans de fausses actions à l’étranger

24 Fév 2022 Cabinet d’avocats Ziegler & Associés Actualités

Le contexte de l'escroquerie

Un client a été mis en relation sur internet, avec de soi-disant experts de trading de la blockchain. Mettant en avant leur savoir-faire, ils lui proposent un service dans lequel le client vire de l’argent sur un compte, puis, les experts achètent pour lui des actions principalement basées aux Etats-Unis. Convaincu, notre client leur verse 70 000€.

La confiance s'installe avec les escrocs

 

 

Grâce à une interface en ligne, notre client pouvait voir le cours de ses actions. Afin d’être sûr qu’il s’agit du cours réel, il a effectué des recherches afin de le comparer sur d’autres interfaces. Il observe qu’il est identique et ne se doute pas de l’arnaque.

 

Au fil des mois, il constate que ses actions lui rapportent beaucoup d’argent. Il appelle donc les traders et décide d’ajouter 200 000€ d’investissement.

L'escroquerie du trader

De temps en temps les experts l'appellent, échangent des mails, organisent des visioconférences afin de le mettre en confiance. 

Un jour, l’un des traders lui conseille d’effectuer un nouveau virement car le cours d’une action risque encore d’augmenter. Notre client refuse car il souhaite vendre ses actions pour un projet immobilier.

 

Quelques semaines plus tard, ledit trader l’appelle en urgence et affirme que le client doit une taxe au FBI car il aurait apparemment acheté trop d’actions aux USA, ce qui est illégal. L’escroc lui affirme “Si vous ne payez pas les 100 000€, vous serez fiché par interpol” (L'Organisation internationale de police criminelle).

L'appel au cabinet

Pris de peur, il contacte le cabinet. Nous lui démontrons qu’il s’agit d’une arnaque et que le site de trading est sur la liste noir de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). En réalité les traders n’ont jamais acheté d’actions.

 

Le cabinet le rassure sur le fait qu’il ne doit pas d’amende au FBI et qu’il ne sera pas fiché. Le cabinet écrit une plainte auprès du procureur de la République. Par chance, ce type d’escroquerie était connu du procureur qui a mis notre client sur la liste des victimes du procès en cours. Les escrocs organisaient ça depuis 3 ans, ils ont pu être identifiés. Notre client a ainsi récupéré ses 270 000€.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Livre blanc : Comment se défendre face à une accusation de fraude fiscale ? (Partie 2)

Faux ordre de virement, nous avons gagné l’affaire juridique

Livre blanc : Comment se défendre face à une accusation de fraude fiscale ? (Partie 1)

Suivre l'actualité du cabinet

Envoyé !

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.