Comment faire face aux arnaques de haut placement financier ?


Un soi-disant "conseiller" vous propose d'investir des sommes astronomiques ? Méfiez-vous, il s'agit sûrement d'une arnaque ! Ces arnaques financières, bien rodées, sont matérialisées par des offres frauduleuses d'investissement, d'épargne et de crédit en tous genres. Ces offres de placements, parce qu'ils rapporteraient davantage que les produits financiers classiques, sont très attractives.

Quels sont les réflexes à avoir pour ne pas placer votre argent dans des montages frauduleux ?

Tout d’abord, apprenez à reconnaitre les méthodes frauduleuses. Pour cela, rendez-vous sur le site de l’AMF qui propose des schémas explicatifs des différentes méthodes utilisées par les malfaiteurs pour tenter de vous arnaquer. En outre, le site de l’AMF propose divers rapports sur les arnaques financières (accompagnés de témoignages, statistiques, etc.). 

Méfiez-vous des offres de formation promettant de faire de vous un trader professionnel en quelques jours : ce type de discours est certes attractif, mais rarement réaliste. Les escrocs usent de tous les moyens pour attirer des investisseurs crédules : sites de rencontre, réseaux sociaux, messages privés… Leur objectif est d’établir un premier contact avec vous afin de vous amener à adhérer à un certain groupe d’investisseurs « VIP ». Si l’offre de formation parait à première vue complète et rentable, elle se révèle finalement être une escroquerie dans un vaste système de Ponzi. 

Il faut également être vigilant quant aux promesses de récupération des fonds perdus : les fraudeurs anticipent les craintes des investisseurs en leur promettant que les fonds perdus pourront être facilement récupérés. Il ne s’agit bien souvent de phrases purement « marketing », sans aucun fondement juridique derrière. Le plus souvent, lorsque les investisseurs se rendent compte que leurs fonds sont « bloqués » ou perdus, l’interlocuteur n’est plus joignable voire disparait. 

Renseignez-vous sur votre interlocuteur

Certains fraudeurs usurpent des sites de sociétés autorisées à réaliser certains placements ou même des adresse mail d’institution officielles. Ces personnes peuvent insister pour que vous vérifiez sur les registres officiels, afin de vous prouver leur « bonne foi ». Il faut alors être particulièrement vigilant : la différence avec leur site et le site autorisé qu’ils ont usurpé va se jouer sur quelques détails comme le changement d’une lettre dans le nom de société ou de l’adresse du site. Tant que vous n’êtes pas sûr de l’identité de votre interlocuteur, suspendez toute discussion avec lui.

Cessez toute démarche avec les conseillers peu professionnels et trop insistants. Si certains escrocs jouent la carte du « professionnalisme », la majorité ne se comporte pas en véritable professionnel. Par exemple, l’interlocuteur peut vanter de manière trop insistante ses compétences et ses placements à succès ou pire mettre la pression sur la victime en la relançant de multiple fois.

Malgré toutes ces précautions, certaines personnes sont tout de même victimes d’arnaques aux placements financiers.

Des solutions existent

Dans un premier temps, faites immédiatement opposition au paiement frauduleux, soit auprès de votre banque, soit auprès du service interbancaire d’opposition à carte bancaire. Plus vous serez réactif, plus vous aurez de chance de retrouver vos fonds détournés. Vous pouvez demande le remboursement des sommes escroquées à votre banque, mais certaines exigent alors la preuve du dépôt de plainte. Si les fonds ont été détournés via une plateforme d’investissement, contactez directement le service client de la plateforme. 

Conservez toutes les preuves permettant de prouver qu’il s’agit effectivement d’une arnaque. Ces éléments pourront vous servir pour revendiquer les fonds perdus auprès de la banque, mais également pour une éventuelle plainte.

 

Ensuite, contactez l’AMF pour signaler l’escroquerie et ainsi être redirigé vers le médiateur de l’AMF. Si le médiateur n’est pas compétent pour traiter votre dossier, il pourrait être utile de se tourner vers une association pour tenter de trouver une solution amiable et être accompagné dans votre démarche. Si vous connaissez d’autres personnes dans votre situation, certaines associations agréées sont habilitées à mener des actions de groupe, appelées « class action ». 

 

Déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie, ou par écrit au procureur de la République du tribunal judiciaire dont vous dépendez, sans oublier de fournir toutes les preuves préalablement récoltées (numéro de téléphone, lien du site frauduleux, copie des mails, contrats, RIB, ordres de virement…). Les chances de récupérer les fonds sont minces lorsque les escrocs agissent depuis l’étranger ou en bande organisée, mais tous les moyens doivent être mis en place pour tenter de les retrouver. 

 

Donc, quand il est question de placer votre argent, soyez particulièrement vigilants !


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Avis des clients sur WIOLIN : Découvrez leurs expériences et témoignages

tradezila.com sur la liste noire de l'AMF

Fortnomics : Une arnaque trading sur liste noire

Suivre l'actualité du cabinet

Envoyé !

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.